Trophée des Frères Haeberlin

LES RESULTATS

  • 1er prix : Restaurant La Casserole, Strasbourg – FRANCE
  • 2ème prix : Restaurant Lever son Verre**, Tokyo – JAPON
  • 3ème prix : Restaurant Le Flocon de Sel***, Megève – FRANCE

LES ÉPREUVES

CUISINE

Après le baron d’Agneau en 2016, la partie cuisine du Trophée des Frères Haeberlin en 2018 sera consacrée à un poisson d’eau douce, le Sandre.

 

SOMMELLERIE

À l’issue d’une première sélection sur dossier, les candidats retenus pour la finale auront à relever des erreurs sur une carte des vins, à proposer un accord mets/vin, à déguster différents vins et spiritueux et assurer le service du vin sur le plat du cuisinier.

 

RESTAURANT

Sélectionnés sur dossier, les candidats qualifiés pour la finale auront à réaliser la mise en place d’une table, un arrangement floral, proposer un argumentaire commercial pour le plat servi et effectuer le service du plat.
La finale du Trophée des Frères Haeberlin se déroulera au cours du Salon Egast à Strasbourg, sur l’Espace «Egast Show», le lundi 19 mars 2018 toute la journée.

600 spectateurs sont attendus sur les gradins !

Les résultats seront proclamés le soir même.

 

LES JURYS

Le jury (éliminatoires) est composé de chefs de cuisine réputés du Grand Est, de meilleurs sommeliers du monde et de France et de chefs d’entreprises de la restauration. Composition du jury (finale) :

 

CUISINE

Michel Guérard. Dans ce coquet petit village des Landes, jadis parrainé par l’Impératrice Eugénie, Michel Guérard, toujours inspiré par la talentueuse complicité créative de son épouse et muse, Christine, ne cesse, depuis les années 1974, de cultiver le bonheur étoilé : cuisines symphoniques, jardins féériques, logis aristocratiques, spa de rêve, sources thermales naturelles… La cuisine minceur est bien sûr son cheval de bataille, tant dans les ouvrages qu’avec Christine, ils ont écrits, à quatre mains, « La Grande Cuisine Minceur» (1976) et « Minceur Essentielle » (2012), aboutissement de 40 ans de recherches et d’expérimentations culinaires que, dans le cadre de l’exquise Ecole de Cuisine de Santé, inaugurée en 2013. Cet Institut dispense un savoir-faire pratique et théorique aux professionnels de la Cuisine et de la Santé. Promu en 1958 Meilleur Ouvrier de France en pâtisserie, à l’âge de 25 ans, Michel Guérard est devenu vigneron. Il a fait la une du « Time Magazine » et est considéré par le Sunday Times Magazine comme l’une des 20 personnalités qui a changé nos vies.

 

Arnaud Lallement. Après une formation initiale au Lycée Hôtelier de Strasbourg, Arnaud Lallement a affiné ses connaissances auprès de chefs aussi réputés que Roger Vergé, Alain Chapel et Michel Guérard. En l’an 2000, il succède à son père Jean-Pierre à l’Assiette Champenoise à Reims et l’année suivante, à 26 ans, il obtient sa première étoile Michelin. En 2005, il décroche la deuxième étoile et en 2006, il est accueilli aux Grandes Tables du Monde. 2014 est l’année de la consécration suprême avec la 3ème étoile Michelin.

 

SOMMELLERIE

Andreas Larsson. Le piano pour la cuisine, la guitare pour le jazz, sont les deux passions qu’Andreas Larsson revendique dès l’enfance. La découverte des grands vignobles français lui inspire une nouvelle passion, celle du vin, au point d’engager de nouvelles études en sommellerie cette fois. Animé d’un vif esprit de compétition, il enchaîne les concours et glane les trophées. Meilleur Sommelier d’Europe en 2004, Meilleur Sommelier de Suède en 2005 et Meilleur Sommelier du Monde en 2007.

 

Jon Arvid Rosengren. Originaire du sud de la Suède, Jon Arvid Rosengren a d’abord étudié les nanotechnologies avant de revenir à son rêve d’enfance, la cuisine. Il entreprend une nouvelle formation associant cuisine et sommellerie et effectue des stages pratiques dans les meilleurs restaurants de Scandinavie. Ses classes de sommelier, il les fait à Copenhague, puis devient « wine director » pour un groupe de restaurants. Jeune trentenaire, il part pour les États-Unis, devient chef sommelier du restaurant Charlie Bird à New-York et s’associe avec deux partenaires en consulting œnologique dans la compagnie « King Strat Sommeliers ». Meilleur Sommelier de Suède en 2010, Meilleur Sommelier d’Europe, il coiffe en 2016 la couronne de Meilleur Sommelier du Monde.

 

RESTAURANT

Laurence Rigolet. Enfant de la balle, Laurence est l’héritière d’une lignée de restaurateurs qui ont élu domicile au cœur de Bruxelles, il y a presque un siècle, à l’enseigne du « Comme chez Soi ». Bercée au rythme d’un trois étoiles Michelin, elle se forme tout naturellement à l’école hôtelière de Namur puis rejoint ses parents Marie-Thérèse et Louis Wynants. Depuis 2007, elle dirige avec son mari Lionel Rigolet, elle à l’accueil, lui en cuisine, une maison distinguée de deux étoiles au Michelin.

 

François Pibalat, Auberge Paul Bocuse, Collonges au Mont d’Or. Ce Meilleur Ouvrier de France arts de la table voulait devenir cuisinier, mais au Vert d’Eau à Angers toutes les places d’apprentis étaient prises, alors le patron lui propose de débuter en salle et là, c’est la révélation. François a trouvé sa voie et poursuit son parcours chez les frères Roux à Londres, puis dans plusieurs établissements renommés en Suisse. En route pour Monte Carlo, il est « happé » par Roger Jaloux, le chef exécutif de Paul Bocuse, qui lui propose de devenir premier maître d’hôtel et directeur de la restauration. Voilà plus d’un quart de siècle qu’il officie dans la prestigieuse maison triplement étoilée.
Le jury est complété de deux membres gastronomes.